GAZ DE SCHISTE A VILLENEUVE SUR YONNE

Depuis le 19 septembre et jusqu'au 11 octobre 2014, sur le site "Consultations publiques" du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a lieu une enquête pour une demande de permis exclusif de recherche de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux dit de "Cézy" et qui inclus dans son périmètre la ville de Villeneuve-sur-Yonne.

Voir Carte 100 000e final cezycarte-100-000e-final-cezy

La consultation a lieu ==> ici
(http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/information-et-participation-du-a763.html)

    

Le gaz de schiste est un hydrocarbure emprisonné de façon diffuse dans une roche. Pour l'extraire, il faut casser la roche qui le contient en injectant de l'eau et des additifs à très forte pression. On essaie ensuite de récupérer l'ensemble obtenu, puis de séparer l'eau, les additifs, les fragments de roche et l'hydrocarbure.

Si on sait utiliser l'hydrocarbure de multiples façons pour faire fonctionner nos automobiles, nos chaudières ou nos usines à plastiques, il n'en est pas de même pour les autres éléments. Alors on stocke l'eau dans des grands bassins de rétention (plus ou moins étanches ...), on entasse les boues (à l'air libre et aux vents)  et accessoirement on s'aperçoit que l'on a perdu les additifs quelque part pendant le processus.

Globalement on obtient un hydrocarbure à coût compétitif, si on oublie de comptabiliser le coût environnemental (pollution des nappes phréatiques, dissémination de poussières stérilisantes, diffusion d'additifs toxiques, destruction du paysage, utilisation massive d'eau, noria de camions, séismes provoqués par la pressurisation, effondrements de terrain sous l'influence de l'extraction de la matière du sous-sol...).

La France a officiellement interdit l'exploitation du gaz de schiste sur son territoire, mais, poussée par les lobbys américains du pétrole, elle tente de tourner sa propre législation en accordant pour le moment de simples permis de recherche. Bien évidemment, quand ces recherches auront trouvé des réserves considérables, le pays, responsable, sérieux, soucieux de la richesse de ses habitants, ne pourra faire autrement que d'accorder, avec moults voeux pieux de sécurité et de propreté, les autorisations d'exploitation.

    

Un comité diffuse un tract (à consulter ==> GAZ DE SCHISTEici) et organise une projection salle Debussy à Joigny le jeudi 16 octobre à 19h45 du film "Terres de schiste".

A regarder pour information sur "Terre de schiste" ==> ici ou pour information sur "Gasland" ==> ici ou pour information sur "20 000 puits sous les terres du Québec" ==>

    

Notre maire a-t-il eu le temps (malgré ses nombreuses occupations de maire ex-majoritaires, de conseiller général ou de président de la communauté de communes), de donner son avis à cette consultation ? Mais était-il seulement au courant (prend-on la peine d'informer un roitelet local et bancal) ?
Et prévoit-il, dans un avenir proche d'en informer ses administrés, ou bien attendra-t-il que les citoyens de Villeneuve s'indignent pour suivre le vent qui soufflera ?

menace environnement

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. chasse le schiste 09/10/2014

Les collectifs français "non aux pétrole et gaz de schiste et de houille ont adressé ce mardi 30 septembre une lettre ouverte à Madame la Ministre de l' Ecologie, en réaction à la signature prochaine d'une douzaine de permis de recherche d'hydrocarbures liquides ou gazeux et à ses déclarations de dimanche sur Europe 1.
Cette lettre a été adressée aux media régionaux et nationaux.

Le 30 septembre 2014
Madame la Ministre,
Vos services terminent actuellement l’instruction de demandes d’attribution de plus d’une douzaine de nouveaux permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux et examinent des demandes de renouvellement ou de prolongation de permis de recherche existants.
Tous les projets d’attribution de permis proposés aujourd’hui à la consultation publique sur le site de votre Ministère sont des permis ayant pour objectifs des hydrocarbures non conventionnels. En 2009 et 2010, l’ensemble des documents déposés par les entreprises pétrolières, non seulement faisait état de leur savoir-faire en matière d’exploitation de pétrole ou de gaz de schiste mais de plus, évoquait sans ambiguïté la recherche d’hydrocarbures non conventionnels. Certes, ces mêmes entreprises ont signé, depuis la loi Jacob de juillet 2011, un document par lequel elles s’engagent à respecter la loi en ne procédant pas à des fracturations hydrauliques. Mais les objectifs géologiques n’ont pas changé.
En 2010, la plupart de ces projets avaient des objectifs géologiques non conventionnels. Par quel moyen, en 2014, ces objectifs non conventionnels sont-ils devenus conventionnels ? Est-ce que la loi Jacob a la capacité de transformer la géologie ?
Lors des débats de la Commission spéciale de l’Assemblée nationale chargée d’examiner le projet de loi relatif à la transition énergétique, vous avez évoqué au sujet des hydrocarbures non conventionnels les“dommages graves en terme de santé publique causés aux riverains” et la “dégradation de l’environnement avec l’abandon des puits de gaz de schiste lorsqu’ils sont épuisés”. Concernant les demandes de renouvellement ou de prolongation des permis de recherche existants, plusieurs collectifs citoyens, ayant acquis une réelle expertise depuis 4 ans, vous ont adressé des courriers afin de vous alerter. En 2007, vous aviez exprimé votre attachement à la parole citoyenne et à l’expertise citoyenne affirmant que “l’expertise citoyenne est précieuse si l’on veut prendre les bonnes décisions...” tout en précisant que les citoyens sont “les meilleurs experts de ce qu’ils vivent”.
Pourquoi, Madame la Ministre, n’avez-vous pas donné suite aux différents courriers adressés par ces collectifs ? Pourquoi n’avez-vous rencontré aucun de ces citoyens qui vous proposaient de partager leurs expertises concernant les renouvellements des permis de Mairy, Plaine d’Alès, Château-Thierry, Gex ou Moussières ? Pourquoi n’avez vous rencontré aucun citoyen concernant les attributions de nouveaux permis (Calavon, Dormans, Gastins, etc ) ?
Sur Europe 1, ce dimanche 28 septembre, vous avez déclaré : “Pas d’exploitation de gaz de schiste tant que je serai là”. Interrogée sur les déclarations de Nicolas Sarkozy qui se dit aujourd’hui favorable à l’exploitation du gaz de schiste, vous avez qualifié cette énergie de “bulle spéculative” qui “ne va rien rapporter du tout”.
Vous avez dit que “les experts américains en reviennent du gaz de schiste, d’abord à cause des dégâts environnementaux et ensuite parce que les entreprises ne referment pas les puits qu’ils creusent. Vous avez ajouté: “Tant que je serai ministre de l’Ecologie, il n’y aura pas d’exploitation de gaz de schiste en France. Tout doit être dirigé vers l’économie d’énergie et les énergies renouvelables.”
Madame la Ministre, puisque vous avez connaissance des conséquences irrémédiables que provoquerait l’exploitation du gaz de schiste en France et que vous déclarez être contre, pourquoi vous apprêtez-vous à signer des permis de recherches d’hydrocarbures clairement identifiés comme hydrocarbures non conventionnels (dont les gaz et pétrole de schiste font partie) ? Pourquoi avez-vous signé les mutations des permis de St Griède et Navacelles ?
Madame la Ministre, les collectifs citoyens français contre l’exploitation des gaz et pétrole de schiste et gaz de couche, vous demandent, instamment, de ne pas signer de nouveaux permis, de ne plus signer d’autorisation de prolongation ni de renouvellement de permis, de ne plus signer de mutation de permis exclusif de recherches d’hydrocarbures !
Citoyennement vôtre, les collectifs signataires ci-dessous

Collectif du Haut-Bugey non aux forages hydrocarbures (01)
Collectif Non au gaz de schiste des Pays de l’Ain et de Savoie (01/73/74)
Collectif Carmen (02)
Collectif 07 Stop aux Gaz et Huiles de Schiste (07)
Collectif “Touche pas à mon schiste” (07)
Intercollectif Gardéchois (07/30)
Collectif Citoyen du Narbonnais Non Gaz et Pétrole de Schiste (11)
Collectif du Minervois (11)
Collectif du Grand Valentinois contre les gaz de schiste (26)
FRAPNA Drôme (26)
Collectif Basta!Gaz Alès (30)
CAMIS’GAZ - collectif de vigilance cévenole - permis «plaine d’Alès» (30)
Stop gds Anduze (30)
Collectif Hautes Cévennes (30)
Collectif Auzonnet, Cèze et Ganière (30)
Collectif Roquedur-Le Vigan (30)
Collectif Cigalois (30)
Collectif Garrigue-Vaunage (30)
Collectif “Non au gaz de schiste” de Béziers (34)
Collectif “Eco’lectif Degaze de Gignac et Environs” (34)
Collectif de Campagnan contre les gaz et huile de schiste (34)
Collectif “Non au gaz de schiste” d’Orb Taurou (34)
Collectif halte gaz de schiste littoral biterrois (34)
Collectif Montpeyroux (34)
Collectif Arboras (34)
collectif NGDS Canal Lirou - permis «Plaines du Languedoc» (34)
Collectif du bassin de thau. (34)
Collectif Montpellier Littoral (34)
Ensemble des collectifs Stop GHRM 38 (38)
Collectif stop au gaz de schiste du Haut-Jura (39)
Association “Stop au gaz de schiste-Non al gas d’esquist 47” (47)
Collectif viganais (48)
Collectif “Non gaz de schiste Florac” (48)
Collectif Causse Méjean – Gaz de Schiste NON ! (48)
Collectif Stop gaz d’hydrocarbures de Lorraine et d’Alsace (54/57/67/68)
Collectif houille-ouille-ouille 59/62 (59)
Collectif stop gaz de schiste 69 (69)
Collectif IDF Non au gaz et pétrole de schiste (75)
Collectif du Pays-Fertois (77)
Collectif Marne-Ourcq-Multien (77)
Collectif du Pays de Coulommiers (77)
Comité de Réflexion et d’Initiative - NONVILLE (77)
Collectifs 83 Non au gaz de schiste (83)
Collectif91 non au gaz et pétrole de schiste (91)
“Les Dindons de la Farce” (France)
Aldeah (France et Amérique Latine)

Collectifs citoyens opposés à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures « non conventionnels », à la fracturation du sous-sol, aux forages extrêmes et appelant à une véritable transition énergétique pérenne).

2. AG 10/10/2014

Dans le commentaire précédent il est question d'objectifs d'hydrocarbures non conventionnels.
Dans le texte de la consultation officielle (troisième paragraphe avant la fin) on peut lire : Toutes ces demandes ont des objectifs conventionnels : les recherches vont porter sur les roches réservoirs constituées par les calcaires du Dogger etc.
Alors conventionnels ou non conventionnels ? Où est le piège ?

joiealain

joiealain Le 10/10/2014

La prospection sera conventionnelle, ce qui est cherché ce sont des hydrocarbures liquides ou gazeux. Si on en trouve, il faudra l'exploiter aux moyens de techniques qui seront fonction de ce qui aura été trouvé... Gisement traditionnel : forage traditionnel (qui n'est pas forcément agréable même s'il est traditionnel) ; gisement diffus : pas d'autre solution que la fracturation hydraulique...

3. le contradictoire Alain Joie 09/11/2014

Vous qui préconisez le gaz pour détruire les herbes autant prendre du gaz français. Cessons les contradictions qui ne mènent à rien.

Ajouter un commentaire