ΣYPIZA

Syriza

 

LA "CERISE" SUR LE GÂTEAU

   

La "cerise" ("traduction" très libre, excusez-moi) est posée, il manque le gâteau à fabriquer dans le reste de l'Europe.

La Grèce qui a inventé les fondements (ou en tout cas les mots) de la démocratie vient d'exprimer les bases d'une Europe renouvelée.

Dans cette Europe établie depuis 1951 sur des fondements économiques (CECA - CEE) et libéraux (traité de Lisbonne) et qui est allé au bout de sa logique (négociation du TAFTA) avec les conséquences que les pays européens éprouvent (troïka, déflation, décroissance, austérité, désamour...), le vote grec est encourageant :
     - parce que les Grecs ont su refuser les sirènes nationalistes, racistes et autoritaires du parti d'extrème-droite Aube Dorée dont l'émergence aux dernières élections se trouve bloquée.
     - parce que les Grecs ont sanctionné les partis institutionnels qui se partagent la Grèce depuis 1945 (du moins quand les militaires ne dirigeaient pas une dictature) : la droite et sa politique déclarée de soutien à l'austérité, la gauche socialiste avec son discours à gauche et sa politique de coalition à droite.
     - parce que les Grecs donnent leur chance à un rassemblement de forces authentiquement à gauche et dont les discours et les objectifs savent s'adapter à la vie réelle du pays et de ses alliances tout en conservant sa rigueur théorique.

Alors pour nous, en particulier pour ceux dont l'Idéal se trouve à Gauche (toutes tendances confondues), il faut qu'en France nous apportions notre touche à cette Europe renouvelée qui doit se construire démocratique, sociale, écologique, solidaire, laïque, libre, égalitaire et fraternelle, parce qu'il existe d'autres façons de sortir de la crise financière (voir par ailleurs l'Islande en 2008) illégitimeillégitime qui nous écrase et pour éviter à la Grèce les dérives du type cubain ou les échecs du type chilien.
D'abord par un soutien aux changements demandés par Syriza dans le fonctionnement européen et ensuite par une traduction électorale en France en soutenant les rassemblement se réclamant de convergences avec Syriza. Ce besoin d'une Europe renouvelée sera notre meilleure réponse aux forces obscurantistes qui nous menace.

politique Europe

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
×