La vie villeneuvienne

Les différents évènements qui marquent la vie des villeneuviens

Fête des maires

La fête des maires

est une tradition que AEIOUVY se fait un plaisir

de respecter.

Voici un joli dessin (2 claques 2cliquez ici)

et un touchant poème

que voili, que voilà :

     

Chaque fois que les gens découvrent son mensonge,
       Le châtiment lui vient, par la colère accru.
“Je suis cuit, je suis cuit !” gémit-il comme en songe.
Le menteur n’est jamais cru.

Alphonse Allais

AU FOUR

AU FOUR...

MAIS PAS AU MOULIN !

Eh non ! Monsieur le maire, on ne peut pas être à la fois au four et au moulin !

Pendant que vous jouez avec les merveilles de la technologie moderne :

Statistiques tweet

votre commune s'en va à vau-l'eau et vos administrés s'en rendent compte tous les jours.

Mais ils ne sont pas les seuls à le voir et des sites indépendants regardent les statistiques :

Statistiques satisfaction

et même le personnel municipal ne se contente plus de se faire muter, de démissionner ou de se mettre en arrêt maladie pour éviter votre gestion calamiteuse des relations humaines et votre mépris des "subalternes", il ose même se mettre en grève (au fait c'est la première fois depuis combien d'années ?) :

Greve

Alors, Monsieur le maire, vous ne trouvez pas qu'il y a comme un défaut dans votre travail et votre gestion ?

Pensez-vous vraiment, comme vous l'affirmez piteusement dans votre 4 pages distribué dans les boîtes, que la seule motivation des dissidences et contestations diverses soit une soif de pouvoir ?

Pensez-vous vraiment, comme vous essayez de vous en convaincre, que tous les troubles dans la commune soient le résultat de manoeuvres de gens que vous prétendez par ailleurs totalement inefficaces ?

Il est bien temps, dans ce même 4 pages (LE MOT de Cyril Boulleaux voir ici et voir là), d'appeler à se retrousser les manches alors que le résultat de votre travail vous place à la 22 127e place des maires de France !

Au fait, dans ce 4 pages publié dans le cadre de la campagne électorale, que sont devenus votre colistière et vos deux remplaçants ? Pas un mot ! Vous êtes dans le droit fil du bulletin cantonal que vous aviez publié en 2012 (voir ici)
J'espère que vous ne les avez pas mis à contribution (financière) pour la publication de ce tract interne sur vos affaires villeneuvo-villeneuviennes !
Et combien est-il révélateur de votre conception du travail en équipe qui n'existe que pour vous apporter du soutien !
Et vous le grand communicant aux tweets plus rapides que votre ombre, n'auriez-vous pas oublié le B. A. BA de la communication qui est que le message en dit plus sur celui qui l'émet que sur ce qu'il dit explicitement ?

Dans vos études vous avez appris à vous servir des machines mais vous avez oublié d'apprendre à quoi doivent servir les machines !
Rappelez-vous le dicton : "quand le sage montre la Lune, le fou regarde le doigt."

COMM en panne

Image1

Notre maire, d'habitude si prolixe, ne sait plus que dire et préfère jouer "à guichet fermé" avec la presse radio. C'est une fin de non recevoir qu'a du subir France Bleu Auxerre (le 26 janvier) quand elle a cherché à savoir ce que l'envolée du Franc suisse signifiait pour l'emprunt structuré (pour ne pas dire emprunt toxique) de Villeneuve-sur-Yonne.

L'attitude, bien que timorée, est cependant logique, puisque ni en commissions, ni en conseil, le maire n'accepte le débat de fond, se contentant de répondre sur la forme, sur les recours possiblement envisageables ou sur "l'excitation" ou "l'incompétence" des poseurs de questions qui fâchent.

C'est la méthode Coué de celui qui sait, qui fait, qui tait, en bref de celui qui est le maître !

Écoutez le journal de 8 heures du 26 janvier de France Bleu Auxerre. L'info commence à 1 minute 05 après le début du journal.
A voir aussi le blog Der Agobian qui a sorti l'info.

BOULOTHON et voirie

Durant les voeux, le maire a annoncé la future élaboration d'un plan pluriannuel de travaux de voirie. Il a cité en particulier la rue du Puits d'Amour. Je n'ai pas résisté au plaisir de faire une petite prospective

.

Il est difficile d'être constant quand la seule recherche des voix des électeurs mène la "pensée politique" !
Il est difficile de ne pas être ridicule quand la politique de l'autruche sert de fil rouge à la politique communale !

BOULOTHON la suite

Je lance un appel solennel
à tous les villeneuviens

¡ ENVOYEZ VOS DONS !

pour permettre au maire de Villeneuve
de résoudre tous ses problèmes
afin qu'il ne fasse plus de tweets aussi ridicules que ceux-là.

Aveuglement maire

Vos dons
serviront à lui offrir une séance chez l'ophtalmologiste
et un passage chez l'opticien
pour l'achat d'une paire de lunettes
réellement adaptées à sa vue
.

En prime,
une fois sa vue corrigée,
il pourra
enfin
régler sa prothèse auditive
qui est vraisemblablement en position amplification maximum.

Pour rendre réel et efficace votre don
imprimez cette page
découpez le bon ci-dessous
puis envoyez-le à :

Monsieur le maire de Villeneuve-sur-Yonne
Hôtel de ville
99 rue Carnot
89500 Villeneuve-sur-Yonne

ou bien déposez-le
dans la boite aux lettres de l'Hôtel de ville
cour de l'Europe

Bon

tout commentaire d'accompagnement sera le bien venu

OUI JE LES VEUX

LES VOEUX DU MAIRE !!!

On démarre avec beaucoup de retard, "on" devait sûrement attendre que le public remplisse enfin la salle.

D'abord le diaporama : rien à dire, traditionnel, photos floues, musique vaguement en rapport, présence régulière du maire, plus inattendus les anciens adjoints à l'époque où ils "ne travaillaient pas", et puis abondance des photos des affiches annonçant les évènements (auto-célébration de la publicité ou absence de photos montrant le succès ?).

Ensuite arrivée du maire au pupitre avec sa garde de personnalités (sénateur, sous-préfet, gendarme ...) debout en rang d'oignon derrière lui, mais pas un seul adjoint en exercice (pourquoi ? ils font tache, ils ne sont pas assez bien pour la haute personnalité du conférencier, il a peur de les montrer en ne sachant pas lesquels seront encore là la semaine prochaine ou bien les a-t-il déjà usés).

Enfin discours. Comment dire... conforme aux attentes, catalogue des hauts-faits du passé, prévisions loufoques -- les mêmes que les années précédentes (rues refaites, aménagement des hameaux, église, théâtre...) -- et puis l'antienne habituelle sur les méchants opposants qui s'opposent, les dissidents qui dissident, et que la vie serait bien plus belle si tout le monde était d'accord, et puis "Je suis Charlie" pour l'aider.
Mais rien sur l'emprunt toxique et l'envolée du franc suisse, rien sur l'avenir qu'il envisage pour sa "majorité"... (Au fait le duc de Raguse va bien, il s'est bien montré, à l'aise avec les invités de marque, loin de la foule, à sa table, rond de jambes et petit four).
La stabilité des impôts ? Tout à la fin, en trois mots, que ça ne marque pas trop les esprits, des fois qu'il y ait marche arrière.

Là-dessus, hésitation, distribution de nourriture ou de médailles ? Il se tâte... "si médailles, ils vont tous fiche le camp, déjà que c'était un peu vide et qu'ils commencent à se lever... non musique, boisson et nourriture, ils vont sûrement rester pour se remplir. Ah ! ben non, ils s'en vont quand même. Vite, je te plante le sénateur et le sous-préfet et je te fonce dans la salle essayer de les racoler. Zut de zut, y'a Frassetto qui m'alpague et qui me remonte les bretelles, je te tente de détourner la conversation sur le photographe, ah non ! elle s'accroche et elle me vide son sac. Bon c'est fini, je vais te tenter de rattraper les autres... Flûte de zut, y'a plus que les copains et les familles des médaillés... No problème, un tweet et je t'arrangerai ça..."

Comme je ne suis pas de la famille, je suis parti à ce moment. Pour la suite, il faudra faire confiance aux souvenirs du maire et à ses déclarations.

reportage en images dans l'album photo à la rubrique montages (en haut à gauche dans le menu ou ici)

BOULOTHON 2015

Venez nombreux au

BOULOTHON 2015

de Villeneuve-sur-Yonne

Boulothon 2015

montrons que nous ne sommes pas des

Veau mouton

mais des

Lyon vsy

transformons

les voeux du maire à la population

en

"voeux" de la population au maire

post scriptum : pas un tweet du maire depuis le 11 janvier (d'habitude entre 3 et 6 par jour) : il doit être en train de chercher partout dans les dossiers de la mairie des actions positives concrètes réalisées pour de vrai à mettre en exergue pour sa soirée de samedi...

C'est pas du boulot !

Monsieur le maire, je me permettrais -- bien qu'individu plus que paresseux, persifleur et opposant systématique comme vous vous plûtes à le dire et à le répéter -- d'essayer de vous venir en aide pour la rédaction de votre discours des voeux 2015.

Vous devriez commencer par dire que votre majorité a subi une rude épreuve et qu'elle est bien chancelante, ne tenant que d'un fil, et qu'elle ne perdure que par l'obstination du canard avançant bien que décapité, dans les derniers soubresauts d'une agonie qui ne pourra durer encore 5 années.

Vous devriez continuer en disant que votre légitimité n'est qu'une façade puisqu'un tiers de vos colistiers, qui représentent tout autant que vous vos électeurs, vous désapprouvent et que vous ne perdurez que grâce à l'appoint d'un homme élu pour vous combattre et qui vous tient par les ... car il reste le seul électron libre de votre majorité.

Vous pourriez ensuite dire que si rien ne se fait en ville, c'est par la faute de la municipalité précédente (oui, celle de JL Dauphin) qui a laissé l'église sans entretien.

Vous ne manqueriez pas de nous exhorter à nous resserrer autour de votre modeste personne, seul capable de prendre en mains les destinées grandioses de notre ville qui a bien tort de se préoccuper bêtement de sa voirie, de ses services publics tirés à hue et à dia, de ses commerçants qui ferment, de l'exode de ses jeunes diplômés, de l'accroissement de son âge moyen et ...

Là, présentement, provisoirement, j'ai un trou, mais je suis sûr que vous, mes fidèles lecteurs, vous allez lui en fournir des idées pour l'aider notre maire, notable pragmatique, soucieux des intérêts communaux, sans a-priori ni "dogmatisme", et surtout maître-démocrate, élu à gauche et gouvernant au centre en filant vers la droite (tant qu'à ratisser large...) (c'est le rad-soc de la 3e république : comme le radis il est rouge dehors, blanc dedans) pour qu'il puisse nous endormir tout au long de sa cérémonie d'auto-congratulation.

Alors à vos claviers, soyons force de proposition, sauvons le soldat Boulleaux ! Allez les petits ! (tais-toi Roger)

C'est Noël

C'est pour ça qu'il était chafouin not'bon maire quand les oppositions ont quitté la salle du conseil lundi dernier : elles le privaient de son annonce (voir ==> vive le vent) et du débat qui n'aurait pas manqué de s'élever.
Il aurait eu alors beau jeu de dénoncer l'attitude des contempteurs de sa décision (je l'entends d'ici : exploiteurs du peuple, apôtres de la fiscalisation à outrance, les "toujours plus" d'administration, héritiers du communisme et bien d'autres encore...) et de se poser en chantre du bonheur des populations et en habile gestionnaire des finances publiques.

Il me souvient, et certains l'ont publiés (ici), de certains éléments de sa campagne sur la gestion désastreuse du ci-devant maire Dauphin (duc de Raguse par imitation) et en particulier de l'absence de hausse d'impôts pour suivre l'inflation (voir procès-verbal du conseil municipal du 20 mars 2002, débat des orientations budgétaires page 5 alinéa 5 ==> Cm 20 03 02cm-20-03-02).

Alors ce qui était démagogie en 2002 est devenu vertu en 2014 ?

En fait le maire joue sur 3 tableaux : le populisme, l'institution et la communauté de commune.
Le populisme : il est contre l'impôt, contre la spoliation du contribuable par la pieuvre de l'état (et comment fait l'état sans argent ?), il est celui qui distribue les chocolats à ses administrés. Il espère en profiter aux prochaines
municipales même si elles sont avancées et aux élections cantonales bien sûr...
L'institution : il sait que l'état augmente les bases d'imposition tous les ans et que mécaniquement il recevra plus chaque année (mais ce ne sera pas lui qui aura augmenté...)
La communauté de commune : elle va prendre en charge un certain nombre de compétences et les financer et donc prélever son propre impôt, mais ça ne sera pas de sa faute, ce sera à cause des petites communes qui sont gourmandes et qui ne paient rien en raison de leur petite taille...
C'est le système : le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière.

Alors merci not'bon maire pour ce cadeau, mais il n'est pas certain que nous en profitions longtemps (quand c'est gratuit, c'est que nous sommes le produit) car il va falloir faire des économies et elles se feront plutôt sur notre dos (Voirievoirie, Propretepropreté, services...) que sur le train de vie (==> Tractotracto) de la mairie...

   

Les dissidents reprennent la parole

Pour répondre aux bruits répandus en ville, les dissidents, ou plutôt le groupe "Pour que vive la démocratie à Villeneuve-sur-Yonne" a distribué un tract ce week-end dans les boîtes aux lettres de la ville.

Ils y expliquent 5 des raisons qui les ont poussés à quitter le maire et ses pratiques.

Ils y précisent l'adresse électronique où l'on peut les joindre : "pourquevivelademocratie@gmail.com"

Tract des dissidents decembre 2014tract-des-dissidents-decembre-2014

Le maire a aussitôt répondu par un tweet (dimanche 14/12/14 16h) Reponse tractreponse

 

LE DIALOGUE COMPETITIF

Tout d'abord, il y a celui qui y songeait ==> Dauphin playmobil1 ici

Ensuite, il y avait celui qui en rêvait ==> Dauphin boulleaux 32 ici

Puis, ça s'est fait ==> Dauphin boulleaux 43 ici

Bien sûr, ça se passe comme ça ==> Dauphin boulleaux 14 ici

Mais de toute façon, pour les villeneuviens, le résultat sera celui-là ==> Dauphin boulleaux 25 ici

Lettre ouverte Marache

Monsieur Claude Marache, ancien premier adjoint au maire (premier mandat Boulleaux), vient de diffuser une lettre ouverte à destination des villeneuviens ==> Marachelettre Marache. Elle est accompagnée d'une pétition demandant au maire de revenir sur sa décision.

La voix de Claude Marache, forte de sa rigueur dans la gestion de la ville pendant ses 6 années de premier adjoint, de la permanence de ses choix politiques, pèse un certain poids dans la ville. Elle montre qu'une autre voie que la compromission sans principes est possible pour assurer la gestion de la ville. Voie basée sur le retour vers ceux qui donnent la légitimité républicaine et démocratique : les électeurs.

Les dissidents s'expriment

C'est au tour des 8 dissidents de s'exprimer publiquement sur le ralliement Dauphin qui permet au maire de retrouver, espère-t-il, une majorité au conseil. (==> Yr 07 11 14 ayonne républicaine du 07-11-14.)

Les dissidents regrettent une ouverture à l'opposition et une fermeture à l'(ex)majorité. Mais ils ne remettent pas en cause la politique du maire, seulement sa manière de gouverner.

Quand comprendront-ils que forme et fond sont interdépendants et que l'on ne peut avoir une bonne politique sans avoir une gouvernance exemplaire ? Quand admettront-ils que la forme autoritaire et autocratique n'est que la manifestation d'une absence complète d'idées politiques et d'une course au "coup" payant électoralement.
Cette absence de ligne, de souffle m'était apparue flagrante lors des élections cantonales, au moment où j'avais refusé de signer la lettre de soutien œcuménique au maire et que j'avais soutenu un candidat à la ligne politique claire à défaut d'être consensuelle. (voir mon précédent blog ==> ici dans la deuxième partie du billet).
La réaction du maire avait consisté en un règlement de comptes  dont les arguments préfiguraient ceux employés aujourd'hui contre les dissidents (paresse, incompétence, non-implication...) et reproduisaient ceux déjà utilisés quelques années auparavant contre d'autres adjoints encombrants. En effet, il ne pouvait y avoir de débat de fond, le maire n'en n'ayant pas (de fond, bien sûr) et ne pouvant donc pas en débattre. Quand on n'a pas de fond on attaque la forme !

Il y a d'autres manières de conduire la vie d'une ville (==>ici et ==> ), d'aucuns feraient bien de s'en inspirer.

Communiqué "Autre choix" du 6/11/14

La liste "Un autre choix pour Villeneuve" vient de faire paraître sur sa page Facebook (ici) un communiqué à la suite du "ralliement" de Jean-Luc Dauphin dont voici le texte :


Un autre choix pour Villeneuve

 
Un autre choix pour Villeneuve ? Plus que jamais d’actualité…

Notre Conseil Municipal n’est pas en belle forme. L’enthousiasme majoritaire qui présidait à son installation a été cabossé ; les échos dans la presse ont intrigué la population : huit dissidents se sont révélés déçus du mode de fonctionnement et des pratiques du Maire.

Ce remue-ménage, l’opposition ne s’en réjouissait pas, ne s’en désespérait pas ; mais envisageait tout de même que ces déchirements pourraient conduire à nouveau aux urnes pour une élection de clarification. La gestion de notre commune ville n’en aurait pas été « bloquée » pour autant.

Le Maire, lâché par ses troupes et en sérieuse difficulté pour reconstituer une majorité a trouvé un allié contre toute attente. Moyennant une écuelle d’adjoint, voire plus, Jean-Luc DAUPHIN a choisi une alliance contre nature (quand on a un peu de mémoire de la vie politique locale) en pactisant avec Cyril BOULLEAUX.

Il aurait bien aimé tirer dans son sillage un ou deux membres de l’opposition, ses anciens colistiers, en leur faisant miroiter un « petite délégation » à négocier. Le sucre d’orge pour soigner une entorse morale n’a pas eu d’effet. Le groupe a souhaité rester fidèle à l’engagement antérieur pris devant les électeurs lors de la toute récente campagne de mars dernier.

Que va-t-il penser cet « électeur moyen » celui qui s’intéresse à la vie de sa commune ? Que va-t-il penser de tous ces entrechats qui lui brouillent la cadence d’une équipe municipale sans choix clairs ? Que va-t-il penser des renoncements, des reniements qui servent de béquille à l’un et à l’autre ? Au pays des élus, est-ce donc toujours blanc-bonnet, bonnet-blanc ? Comment va-t-il juger ce déni de démocratie et ce jeu d’intérêts personnels ?
    
Fini l’emprunt toxique tellement vilipendé, fini le temps de la détestation et des critiques empoisonnées ! Nos Maires -l’ancien et le nouveau- roulent pour nous. En fait, même au nom de l’intérêt de Villeneuve et de son rayonnement économique et culturel, ils nous roulent !
 

TOUTES HONTES BUES

Jean-Luc Dauphin aurait annoncé sa décision de rejoindre Cyril Boulleaux comme maire-adjoint à la culture.

Les délicieux et mortifères jeux politiques, qui ont conduit à l'éclatement de la IVe République et à l'avènement du coup d'état permanent qu'est la Ve République, s'en donnent à cœur joie à Villeneuve.

Les électeurs de l'opposition retrouvent un de leurs élus dans la majorité,
les électeurs de la majorité retrouvent 8 de leurs élus dans l'opposition
et l'ensemble des citoyens voient celui qui avait cristallisé il y a 14 ans le rejet de la politique clientéliste marcher main dans la main avec ledit politicien.

Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ! Se maintenir ou revenir au pouvoir mène à tout ! Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse !

Et l'on s'étonne du discrédit des politiques, et l'on s'étonne du succès de certaines forces obscurantistes, et l'on s'étonne de la violence qui régit la société ! Qui pourra croire ces "décideurs" dans leurs promesses quand ils sont incapables d'avoir une once de respect pour des idées ?

    

playmobil & cetace

    

Mais bien sûr, tout cela est "dans l'intérêt des villeneuviens" pour l'un et "pour l'intérêt supérieur de Villeneuve" pour l'autre. Alors comment se fait-il qu'après 20 ans de pouvoir à eux 2, il y ait encore autant de soucis en ville ?

GÉOGRAPHIE NOUVELLE

La dérive des continents a encore sévi

  

Nouvelle geog conseil

BOURSE AUX VETEMENTS

Cette année pas de bourse aux vêtements à Villeneuve

Boursebourse

Cette bourse, organisée depuis de très nombreuses années par L'Indépendante Musicale, puis par l'association J'Ai Nos Vies, se tenait dans les caveaux Louis VII ou à la Salle polyvalente. Ce rendez-vous récurrent est nécessaire à de très nombreuses familles de Villeneuve pour leur permettre d'équilibrer leur budget de rentrée. Il est dommage que la municipalité, tout occupée à ses démélés internes, n'ait pas cru bon de prendre les mesures nécessaires pour permettre sa tenue.

Les villeneuviens se consoleront en allant à Armeau, à la bourse de l'association Atelier de peinture d'Armeau :

Bourse armeaubourse-armeau

et peut être pourront-ils demander des rotations de la navette municipale s'ils n'ont pas de véhicule pour se déplacer !

IL Y A LOIN...

... DE LA COUPE AUX LÈVRES !

Vous trouverez en cliquant


iciici


un petit florilège de propos de campagne.

 

 

Bonne lecture
même si parfois apparaît une petite crispation
due au fait qu'ils nous représentent à nos frais.

 

 

P.S. : voici un extrait du préambule de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, que la Constitution reprend dans son propre préambule.

Les Représentants du Peuple Français, …, considérant que l’ignorance, …, sont les seuls causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solenelle, … afin que les actes du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés.

 

GRAVELOTTE

Eh oui, comme en 1870, il ne manquait pas un bouton de guêtre aux troupes du maire pour les élections. Une majorité unie et soudée autour d'un grand homme, une connaissance approfondie des dossiers, une volonté de dialogue et d'écoute sans faille...

Eh oui, comme en 1870, au bout de 6 mois Bazaine est enfermé dans Metz, Napoléon III se rend à Sedan, Paris est encerclé... Euh non, excusez-moi, les uns démissionnent, les autres se mettent en rupture de majorité et le reste se demande qui d'autre va partir...

Au conseil municipal ça tombe comme à Gravelotte...

Et puis : passées les bornes, il n'y a plus de limites.

Il paraîtrait que 2 nouveaux adjoints voudraient quitter la barque... La majorité municipale, si c'est confirmé, tomberait à 15, soit exactement le nombre nécessaire. Plus de marge pour le maire, encore un et il n'est plus majoritaire...

ajout à 00h25 le 23/09 : Info confirmée sur l'Yonne Républicaine (site internet à 21h55 le 22/09) qui annonce la démission du premier adjoint Jean Kaspar.

L'ère Boulleaux est en train de se terminer dans le délitement du pouvoir personnel.
Le statut du maire en France fait de tous les maires des potentats en puissance. Résister aux sirènes du "moi-je" demande aux hommes et femmes investis de ce mandat de sérieuses qualités morales et politiques ! Il semblerait que ce soit pas les qualités les plus répandues !

Que voilà de bonnes raisons pour assister au conseil municipal du mercredi 24 septembre.