GRAVELOTTE

Eh oui, comme en 1870, il ne manquait pas un bouton de guêtre aux troupes du maire pour les élections. Une majorité unie et soudée autour d'un grand homme, une connaissance approfondie des dossiers, une volonté de dialogue et d'écoute sans faille...

Eh oui, comme en 1870, au bout de 6 mois Bazaine est enfermé dans Metz, Napoléon III se rend à Sedan, Paris est encerclé... Euh non, excusez-moi, les uns démissionnent, les autres se mettent en rupture de majorité et le reste se demande qui d'autre va partir...

Au conseil municipal ça tombe comme à Gravelotte...

Et puis : passées les bornes, il n'y a plus de limites.

Il paraîtrait que 2 nouveaux adjoints voudraient quitter la barque... La majorité municipale, si c'est confirmé, tomberait à 15, soit exactement le nombre nécessaire. Plus de marge pour le maire, encore un et il n'est plus majoritaire...

ajout à 00h25 le 23/09 : Info confirmée sur l'Yonne Républicaine (site internet à 21h55 le 22/09) qui annonce la démission du premier adjoint Jean Kaspar.

L'ère Boulleaux est en train de se terminer dans le délitement du pouvoir personnel.
Le statut du maire en France fait de tous les maires des potentats en puissance. Résister aux sirènes du "moi-je" demande aux hommes et femmes investis de ce mandat de sérieuses qualités morales et politiques ! Il semblerait que ce soit pas les qualités les plus répandues !

Que voilà de bonnes raisons pour assister au conseil municipal du mercredi 24 septembre.

Villeneuve-sur-Yonne conseil municipal groupe majoritaire éclatement

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. JM 23/09/2014

Et ce matin un autre adjoint serait rentré en dissidence ... ça commence à faire beaucoup, non ?

joiealain

joiealain Le 23/09/2014

Eh oui, d'après mon pointage il ne resterait plus que 3 adjoints sur 8 encore en fonction. Je ne suis pas sûr que 5 conseillers acceptent et aient les compétences pour rentrer dans le panier de crabes.

Ajouter un commentaire