Les dissidents s'expriment

C'est au tour des 8 dissidents de s'exprimer publiquement sur le ralliement Dauphin qui permet au maire de retrouver, espère-t-il, une majorité au conseil. (==> Yr 07 11 14 ayonne républicaine du 07-11-14.)

Les dissidents regrettent une ouverture à l'opposition et une fermeture à l'(ex)majorité. Mais ils ne remettent pas en cause la politique du maire, seulement sa manière de gouverner.

Quand comprendront-ils que forme et fond sont interdépendants et que l'on ne peut avoir une bonne politique sans avoir une gouvernance exemplaire ? Quand admettront-ils que la forme autoritaire et autocratique n'est que la manifestation d'une absence complète d'idées politiques et d'une course au "coup" payant électoralement.
Cette absence de ligne, de souffle m'était apparue flagrante lors des élections cantonales, au moment où j'avais refusé de signer la lettre de soutien œcuménique au maire et que j'avais soutenu un candidat à la ligne politique claire à défaut d'être consensuelle. (voir mon précédent blog ==> ici dans la deuxième partie du billet).
La réaction du maire avait consisté en un règlement de comptes  dont les arguments préfiguraient ceux employés aujourd'hui contre les dissidents (paresse, incompétence, non-implication...) et reproduisaient ceux déjà utilisés quelques années auparavant contre d'autres adjoints encombrants. En effet, il ne pouvait y avoir de débat de fond, le maire n'en n'ayant pas (de fond, bien sûr) et ne pouvant donc pas en débattre. Quand on n'a pas de fond on attaque la forme !

Il y a d'autres manières de conduire la vie d'une ville (==>ici et ==> ), d'aucuns feraient bien de s'en inspirer.

Villeneuve-sur-Yonne conseil municipal politique éclatement opposition

10 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Commentaires (2)

1. l'Art de l'absurde 09/11/2014

alors là je viens de lire quelque chose qui me met en joie moi le fan de Raymon Devos.

je lis "Les dissidents regrettent une ouverture à l'opposition et une fermeture à l'(ex)majorité. Mais ils ne remettent pas en cause la politique du maire, seulement sa manière de gouverner."

Dans l'absurde on ne peut pas faire mieux, j'adore, car si le maire fais une bonne politique c'est que sa manière de gouverner est bonne

Vous en avez d'autres comme ça pour nous faire rire ?

joiealain

joiealain Le 12/11/2014

Je me souviens d'une chanson que j'avais apprise dans mon enfance : "C'est le morceau de sucre qui aide la médecine à passer" (Mary Poppins). Dans l'esprit des dissidents (dont je ne suis pas, je serais plutôt dans les opposants) il n'y a pas de sucre, seulement du poivre. La suite de mon billet précise d'avantage ce que je pense de cette idée. Mais les réponses qui leur ont été faites par l'encore-maire lors du conseil ont du leur faire perdre leurs dernières illusions.

Ajouter un commentaire