OUI JE LES VEUX

LES VOEUX DU MAIRE !!!

On démarre avec beaucoup de retard, "on" devait sûrement attendre que le public remplisse enfin la salle.

D'abord le diaporama : rien à dire, traditionnel, photos floues, musique vaguement en rapport, présence régulière du maire, plus inattendus les anciens adjoints à l'époque où ils "ne travaillaient pas", et puis abondance des photos des affiches annonçant les évènements (auto-célébration de la publicité ou absence de photos montrant le succès ?).

Ensuite arrivée du maire au pupitre avec sa garde de personnalités (sénateur, sous-préfet, gendarme ...) debout en rang d'oignon derrière lui, mais pas un seul adjoint en exercice (pourquoi ? ils font tache, ils ne sont pas assez bien pour la haute personnalité du conférencier, il a peur de les montrer en ne sachant pas lesquels seront encore là la semaine prochaine ou bien les a-t-il déjà usés).

Enfin discours. Comment dire... conforme aux attentes, catalogue des hauts-faits du passé, prévisions loufoques -- les mêmes que les années précédentes (rues refaites, aménagement des hameaux, église, théâtre...) -- et puis l'antienne habituelle sur les méchants opposants qui s'opposent, les dissidents qui dissident, et que la vie serait bien plus belle si tout le monde était d'accord, et puis "Je suis Charlie" pour l'aider.
Mais rien sur l'emprunt toxique et l'envolée du franc suisse, rien sur l'avenir qu'il envisage pour sa "majorité"... (Au fait le duc de Raguse va bien, il s'est bien montré, à l'aise avec les invités de marque, loin de la foule, à sa table, rond de jambes et petit four).
La stabilité des impôts ? Tout à la fin, en trois mots, que ça ne marque pas trop les esprits, des fois qu'il y ait marche arrière.

Là-dessus, hésitation, distribution de nourriture ou de médailles ? Il se tâte... "si médailles, ils vont tous fiche le camp, déjà que c'était un peu vide et qu'ils commencent à se lever... non musique, boisson et nourriture, ils vont sûrement rester pour se remplir. Ah ! ben non, ils s'en vont quand même. Vite, je te plante le sénateur et le sous-préfet et je te fonce dans la salle essayer de les racoler. Zut de zut, y'a Frassetto qui m'alpague et qui me remonte les bretelles, je te tente de détourner la conversation sur le photographe, ah non ! elle s'accroche et elle me vide son sac. Bon c'est fini, je vais te tenter de rattraper les autres... Flûte de zut, y'a plus que les copains et les familles des médaillés... No problème, un tweet et je t'arrangerai ça..."

Comme je ne suis pas de la famille, je suis parti à ce moment. Pour la suite, il faudra faire confiance aux souvenirs du maire et à ses déclarations.

reportage en images dans l'album photo à la rubrique montages (en haut à gauche dans le menu ou ici)

Villeneuve-sur-Yonne maire voeux

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
×