Charlie

Cracher dans la soupe

Je ne voudrais pas avoir l'air de cracher dans la soupe et j'ai retenu depuis dimanche midi ce billet.
Mais je viens de lire le texte "Belle journée" de Noël Roby (sur la page Facebook des dissidents (voir ici) et ce qui j'y lis me dit que je ne suis pas le seul à avoir ressenti ce malaise. Alors voilà le billet qui était en attente.

Les 3 manifestations "Je suis Charlie" de Villeneuve m'ont d'abord donné un petit malaise, puis une certaine déception et finalement un grand dégoût.
Un petit malaise : dans la cour de la mairie jeudi 8 à midi lors de la minute de silence demandé par le Président en voyant le maire faire un discours du haut du perron aux gens rassemblés. Mais je me suis dit que c'était un moment institutionnel et que le discours détaillant les faits masquait le désarroi que nous ressentions tous après les horreurs de la veille.
Une certaine déception : le soir du jeudi lors de la manifestation citoyenne place de la République où je n'ai pas vu le maire venir se mêler à la population pour cet hommage silencieux, anonyme, recueilli et émouvant. Mais je me suis dit que ce rassemblement avait certainement la grande tare d'avoir été relayé par les opposants et que le maire faisait juste un peu de politique et que c'était presque dans l'ordre des choses.
Un grand dégoût : le dimanche matin où j'ai retrouvé à la mairie le même dispositif avec le maire trônant sur perron (alors que c'était la marche des anonymes), faisant un discours fleuve (alors que c'était une marche silencieuse), partant en tête, micro à la main pour lancer des mots qui sonnaient creux venant de lui et de ses pratiques. Alors je me suis dit que s'en était trop et je quitté le cortège pour pouvoir pleurer pour une autre raison que le dégoût.

Je sais d'avance que mes états d'âme vont en faire sourire quelques uns mais je peux vous assurer que je me suis senti plus en communion devant ma télé (y compris avec des hommes et des femmes politiques qu'en temps normal j'exècre particulièrement) toute l'après-midi que pendant ces rassemblements villeneuviens parasités par un homme qui n'a pas su s'élever au-dessus de son quotidien.

 

Les héros sont parmi nous

Lors de la tuerie dans l'épicerie casher de la Porte de Vincennes, un héros a contribué a sauvé la vie des clients encore vivants après le meurtre des 4. Il s'appelle

Lassana Bathily

Il est Malien, musulman, régularisé de fraiche date. Il est l'image de tous les immigrés qui enrichissent notre pays, notre tissu social. Il doit être récompensé.

Son histoire est ici sur Francetv info et au journal de 20 heures sur France2 (ici à partir de 15:29)

Signez avec moi la pétition (ici sur change.org) pour demander sa naturalisation et la légion d'honneur

Mise à jour : aujourd'hui (14/01/15) il y a 190 000 signataires (voir la mise à jour de la pétition ici)

Mise à jour : aujourd'hui (15/01/15) il y a plus de 300 000 signatures et le ministre de l'intérieur a annoncé que Lassana serait citoyen français dans quelques jours. Continuons à nous mobiliser pour qu'il reçoive la légion d'honneur qu'il mérite amplement pour son courage. (voir la nouvelle mise à jour de la pétition ici)

Mise à jour : aujourd'hui (20/01/15) Lassana a été naturalisé français (voir la cérémonie ici et sa déclaration )

Mise à jour : aujourd'hui (29/04/15) la campagne pour la légion d'honneur est relancée (voir ici)