CIRCULEZ

Y'A RIEN À VOIR !

Gendarme3

Il aura fallu attendre la fin du conseil municipal pour qu'enfin, et grâce à une question de l'opposition (Frassetto), le maire s'exprime sur la crise qui secoue sa "majorité"

Une crise ? Non !

Gendarme1

Un simple débat interne entre amis !!!

D'ailleurs si vous revenez y'aura de la place pour vous devant la cheminée...

Gendarme2

Bon, s'il le faut, on ira au pénal.

Pour l'analyse détaillée et la bande son, il va falloir attendre quelques jours.
Pour vous faire patienter, et pour donner un avant-gout de ce qui va arriver à ces révoltés, consultez donc les premières pages de mon blog précédent ici, ou ici, ou bien ici ou ou encore .


Bis repetita non semper placent

Fessees

,

Villeneuve-sur-Yonne conseil municipal groupe majoritaire éclatement

5 votes. Moyenne 4.20 sur 5.

Commentaires (2)

1. MACAIRE jean-paul 25/09/2014

Hé oui, il est heureux que l'opposition, par la voix d'Elisabeth Frasseto, ait posé la question que la nombreuse assistance attendait !!! Que devient le conseil municipal après toutes ces démissions évoquées par voix de presse ?
Hé bien, la réponse du Maire, en résumé, ne fut que de répondre à la calomnie et aux rumeurs qui courent sur sa vie privée.... Qu'est-ce qu'on en a à faire ? Il fait ce qu'il veut et cela ne nous intéresse pas ... Seule compte la bonne marche de la municipalité.
Il a passé outre les reproches de disfonctionnement de la majorité, appelant les dissidents à revenir sous son aile protectrice, avec un paternalisme à toute épreuve. Finis les reproches souvent infondés d’absence de travail et de présence au sein de l’équipe… Reproches communs qui ont déjà frappés 2 adjoints par le passé, il est vrai que prendre des actifs confrontés à la réalité du travail n’est pas évident… mais enfin, notre « Maire à temps complet » est-il omniprésent à l’hôtel de ville ????
Nous attendons tous avec impatience le prochain conseil pour connaître le nouveau visage du conseil municipal et nous pourrons juger.

joiealain

joiealain Le 25/09/2014

Pour moi, c'est déjà jugé. Le procédé utilisé a déjà servi et sa conclusion, à plus ou moins longue échéance, est connue. Les dissidents vont être peu à peu placardisés puis éliminés. Se révolteront-ils réellement, allant jusqu'au bout de leur prise de conscience, ou bien se soumettront-ils contre des promesses fallacieuses ? Les premières déclarations des uns et des autres laissent deviner dans quels groupes chacun se rangera. Quant au maire, sa façon de prendre (ou plutôt d'éviter) le problème, ne laisse aucun doute sur son attitude à venir, copie conforme de son attitude passée.

Ajouter un commentaire