CM 07/11/14 annonce MODIFIÉ

Veuillez trouver ci-dessous les documents du conseil municipal du 07 novembre 2014 à 20h00 en mairie.

Convocation 7 novembre 2014convocation 7 novembre 2014

Rapport cm du 7 novembre 2014rapport du cm du 7 novembre 2014

A l'ordre du jour, la demande de subvention annuelle au Conseil général pour le conservatoire.

Pour le reste, uniquement des questions d'ordre politiciennes. D'abord le maintien des 3 adjoints (sur 8) qui lui sont restés fidèles (Dimanche, Facchin et Cauchi) et l'élection de 5 nouveaux adjoints (après que le conseil aura destitué les 3 dissidents non démissionnaires -- Naze, Roby, Simon -- et pris acte des 2 démissions -- Kaspar et Didier --). Comme d'habitude la presse aura fait part de la liste des nouveaux avant que le conseil ne se réunisse ==> Yr 31 10 14yonne républicaine du 31-10-14 et aussi ==> Yr 06 11 ayonne républicaine du 06-11-14. Cela n'apparaît pas dans le journal, mais le bruit qui court, ferait de la délégation à la culture une magnifique assiette de lentilles (Genèse 25, 27-34).

Virtuellement minoritaire à l'issue du précédent conseil auquel il s'est bien gardé de demander une clarification, les semaines écoulées ont servi à l'édile municipal à grenouiller pour arriver à trouver un quinzième et nécessaire élu majoritaire. Et comme c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes électorales et les meilleurs salmis politicards, le conseil va saluer, à une voix de majorité, le ralliement du très ancien et très inénarrable opposant dans les rangs de la majorité. Il n'est pas sûr que cette arrivée fasse la joie de tous les membres restant de cette branlante majorité. Mais si Paris valait bien une messe pour Henri IV, peut-être que rester au pouvoir vaut bien d'avaler son chapeau pour notre Talleyrand de chef-lieu de canton et ses colistiers résilients.

Autre point sur les délégations du maire. Les décisions prises dans le cadre des délégations ne sont pas soumises à vote mais uniquement à communication. Certaines délégations actuellement détenues par le maire semblent, pour l'opposition, illégales et le dialogue que l'opposition a eu avec la préfecture (il faudrait que le maire revienne aussi -- un dialogue préfectoral sera-t-il lui aussi nécessaire ? -- sur certains points du règlement intérieur du conseil qui ne sont pas dans les clous et qu'il signale -- faudra-t-il là aussi un dialogue préfectoral supplémentaire ? -- en préfecture quelques conflits d'intérêt entre son mandat et sa vie personnelle) semble avoir obligé le maire à mettre ce point à l'ordre du jour pour corriger le tir.
Pour donner un exemple de l'importance des délégations accordées une fois pour toute en début de mandat : lors de ce conseil, le maire va informer le conseil et la population qu'il a dépensé 232 481 € (décisions 52 à 61) et qu'il a emprunté 350 000 €. (décision 62)
Peut-on en discuter ? NON ! Peut-on s'y opposer ? NON !
J'aimerai qu'on m'explique : comment se fait-il, qu'après avoir annoncé que la commune avait dégagé des marges d'autofinancement suffisantes, le maire soit obligé d'emprunter (coût 80 000 €) pour financer les investissements ?
Le maire a annoncé (voir YR du 31/10/14) qu'il allait s'occuper des finances : ça nous promet, dans moins d'un an, un redoutable exercice schizophrénique pour que le maire puisse expliquer ses futurs déboires par la "paresse" du titulaire des dossiers qu'il se sera à lui-même confié.

Ensuite un point sur les indemnités car il faut bien récompenser les "avalent tout et n'importe quoi".

Et enfin un dernier point avec l'élection des nouveaux délégués à l'intercommunalité ==> yonne républicaine 05 10 14yonne républicaine du 05-10-14 : pouvoir accru pour le maire, accordera-t-il une place à l'opposition à la hauteur de son poids (50%) dans le conseil ?
Au fait, sur la taxe d'habitation on a pu constater une augmentation de 2,26% et une augmentation de 2,62% sur les impôts fonciers pour la commune avec des taux de 26,06% et 29,16%, et pour l'intercommunalité une apparition de 2,15% supplémentaires pour chacun des deux impôts.
On ne voit pas très bien les retombées de ces nouvelles ponctions à part les indemnités versées aux élus. A propos, dans quels locaux va être hébergé ce nouvel étage du mille-feuilles territorial ?

Avant de vous donner rendez-vous dans la salle du conseil, une dernière petite perle révélatrice de l'état d'esprit du maire (l'opposant rallié qui ne fait pas mystère de son ambition cantonale ferait bien d'y réfléchir) se trouve sur son compte Twitter ==> Mon cantonBoulleaux du 24-10-14. Tout est dit dans ce "mon canton", on se croirait dans L'avare de Molière et son "Ma cassette, ma cassette" (acte 4, scène 7).
Le "cétacé", comme l'appelle généralement
(hors micro) le maire (il n'y a pas que le président de la république qui ait des "facilités" de langage), devrait se méfier de certaines promesses, car les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.

Villeneuve-sur-Yonne conseil municipal

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire